Réinventer le collectif en devenant un crapaud fou

Le concept de "crapaud fou" est né de l’analyse du voyage que font les crapauds pour se reproduire. Chaque année, de manière grégaire, tous les crapauds se déplacent vers la zone de reproduction. Sauf que, quelques crapauds choisissent d’aller dans une direction opposée, ou trouvent des tunnels que les écologistes creusent pour eux sous les routes. Les crapauds qui suivent les voies conventionnelles se font, souvent, écraser par les automobilistes. Tandis que ceux qui s’aventurent dans des directions non conventionnelles survivent, atteignent la zone de reproduction et sauvent l’espèce.

De la même façon, dans l’espèce humaine, certains individus « hackent » l’avenir. Guidés par leur seul instinct, ils partent dans des directions non-conventionnelles, qui peuvent parraître absurdes pour la majorité mais qui ouvrent des voies, jusque-là inexplorées, qui permettent à l’espèce humaine d’évoluer. Christophe Colomb était un « crapaud fou » parti à l’Ouest pour trouver les Indes et Tim Berners-Lee, un autre « crapaud fou » qui a transformé un réseau à usage militaire en Internet.

Des "crapaud fous" il y en a partout. Certains le sont tout le temps, d’autres de façon intermittente. Ces individus sont indispensables pour nos sociétés. Chaque crapaud, à sa manière et dans son domaine de predilection, trouvera le bon chemin à suivre pour relever les défis que soulèvent les transitions (écologique, sociale et économique) de notre époque.

La table ronde est une opportunité pour vous familiariser avec le concept de « crapauds fous » et de voir à travers l’expérience de trois d’entre eux (Thanh Nghiem, Thanh-Long Huynh, Yamina Saheb) comment chacun pourrait contribuer à réinventer un collectif vivable.